La Vie de Chalet

Megève City Guide
Megève City Guide

Hôtel Mont-Blanc

Au cœur de Megève l’élégante, l’Hôtel Mont-Blanc cultive dans les règles de l’art le sens de l’hospitalité. Un lieu mythique idéal pour profiter sans aucun doute de l’un des après-skis les plus originaux de Megève, dans une atmosphère aussi chic qu’animée. D’un côté, le salon de thé, avec pâtisseries, marrons et chocolat chaud ; de l’autre, le banc d’écailler, avec fruits de mer et Champagne. De quoi faire souffler le chaud et le froid jusque devant la porte de cette adresse légendaire, à deux pas de la place de l’église.

Fraîchement débarqué, skis à l’épaule, des pistes ou tout juste sorti d’un massage au spa Pure Altitude, l’après-ski au Mont-Blanc est un rendez-vous que l’on ne saurait manquer ! Le cadre élégant, la décoration raffinée et les magnifiques fresques murales signées Jean Cocteau font de l’hôtel le lieu parfait pour se retrouver à l’heure de l’après-ski. Ici, on prend soin des hôtes depuis plus de 100 ans et la famille Sibuet a su y créer le meilleur de l’art de vivre à la française. Cette adresse mythique, riche d’un passé extraordinaire et joyeux, qui possédait une notoriété semblable aux légendaires palaces parisiens, mérite bien de s’y attarder en fin de journée. Son caractère prononcé s’exprime jusque dans les assiettes à déguster.

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

La belle histoire des Fermes de Marie

Lieu rare et unique, Les Fermes de Marie, qui célèbrent cette année leurs trente ans, continuent d’incarner l’art de vivre en montagne. Conjuguant à merveille le charme de l’ancien, la simplicité, l’élégance et le raffinement, elles restent une adresse à part où il fait bon venir et revenir. Plus qu’un lieu, elles sont aussi le fruit d’une belle histoire, celle de Jean-Louis et Jocelyne Sibuet…

 

Il était une fois… Il y a un peu plus de trente ans, Jean-Louis Sibuet imagine recréer un petit village en réutilisant des matériaux anciens. « Je voulais faire quelque chose qui ait une âme, quelque chose qui n’existait pas à l’époque », confie-t-il. Au début des années 80, en 1984, il commence alors à démonter des fermes. « Quand j’ai commencé à essayer de récupérer du vieux bois, j’ai cherché des vieilles fermes où il y avait eu des glissements de terrain, où la foudre avait frappé… J’en ai démonté une puis deux… » Rapidement, tous les gens alentour sont au courant. Jean-Louis Sibuet parcourt ainsi les deux Savoies tous les week-ends, chinant avec Jocelyne mais aussi récupérant des meubles anciens, quantité de vieilles pierres et des clous par kilos. En cinq ans, il retape quelques 2 000 meubles. « On m’a pris un moment pour un fou », se souvient-il amusé. Il stocke alors tout sur un terrain à Flumet et récupère un atelier de menuiserie avec du matériel ancien. Passionné, il découpe, retape et stocke tout le mobilier en bois, au point d’entasser des armoires sur trois niveaux ! « J’ai au moins démonté dix fois toutes ces pièces qui sont passées dans mes mains avant de les replacer. »

L’histoire d’une passion

La première grande phase des Fermes de Marie est donc la récupération de matériaux anciens. De 1983 à 1988, Jean-Louis démonte avec ses « gars » qui, profitant de l’intersaison (ces derniers étant moniteurs de ski, guides de montagne) viennent travailler à ses côtés.

 

Un projet fou

C’est en 1989 que débute la construction des Fermes de Marie. D’ailleurs, l’essentiel des Fermes sera conçu en seulement neuf mois, celles-ci ouvrant en décembre de cette même année. « J’avais trouvé un maçon qui était passionné. La semaine, il montait les murs. Le week-end, je coffrais puis il coulait les dalles. » En clair, Jean-Louis Sibuet travaille jour et nuit, se concentrant sur la structure la journée et parant les murs de pierres le soir… avant parfois de rejoindre Jocelyne qui s’attelle, elle, au mobilier, qu’elle chine mais aussi conçoit, comme ses lampes de chevet. En neuf mois donc, avec une cinquantaine de personnes, l’essentiel des Fermes est conçu. Plus précisément, une trentaine de chambres, dont deux suites, le chalet que la famille habite alors avec ses deux enfants, Nicolas et Marie (et devenu les suites 101 et 102), le restaurant ainsi que la structure du futur spa, y compris le souterrain, et même la piscine. « On avait l’impression que c’était fini alors que ce n’était que le début. Cela me paraissait immense… Je me suis même demandé ce que j’avais fait, si ce n’était pas démesuré…» D’autant que le couple s’est engagé dans ce projet fou – récréer un authentique hameau de montagne – sans avoir validé son financement. « Tout était construit, poursuit Jean-Louis, mais je ne pouvais le payer ! Le banquier m’a dit que l’on ne pouvait pas faire comme ça ! C’était cocasse. » Aussi, à une époque où Megève a perdu de son lustre d’antan et n’est plus en vogue, Jean-Louis Sibuet va voir une vingtaine de banquiers, jusqu’à trouver celui qui comprend son idée et donne suite au projet.

 

 

 

LIRE LA SUITE
Expériences
Expériences

Petit Déjeuner au Chalet

Le petit-déjeuner peut être un des plaisirs de la vie d’hôtel.

Sa variété, sa fraicheur, son originalité et le plaisir de le prendre à l’heure que l’on veut, où l’on veut, au lit, sur la terrasse au soleil, à l’ombre des sapins, face aux montagnes, au salon, devant une belle flambée, dans la cuisine …

Les Maisons Sibuet ont fait du petit déjeuner un véritable grand moment…

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

Les Fermes de Marie côté Cuisine

Attachée au terroir et à ses traditions, la cuisine des Fermes de Marie se décline avec inventivité et modernité sous la houlette de Nicolas Sintes qui y insuffle sa passion des beaux produits. Résultat?

 

Trois tables où se délecter tout en finesse et avec générosité. Dans ce décor de charme, on ne boude pas son plaisir à se délecter de plats typiques entièrement revisités. Comme la bouille des lacs alpins qui évoque à la fois les origines méditerranéennes du chef, à travers la bouillabaisse, et les richesses du terroir dont les poissons de lac, auxquels est ajoutée une pointe de safran des Alpes. « J’essaie d’alléger les plats tout en gardant les codes de la cuisine de montagne et l’esprit des Fermes de Marie », explique Nicolas Sintes.

Revisiter les richesses du terroir

La carte, renouvelée trois fois par an, est une belle invitation à redécouvrir les perles du terroir cuisinées dans une approche saine et légère tout en restant généreuse. « J’aime l’idée d’associer des produits de luxe et des produits locaux, comme la myrtille sauvage. Cela donne du sens à ce que je fais et c’est une donnée de base des Maisons Sibuet dont je partage la vision : travailler avec ce qui nous entoure. » Aussi, le Foie gras de canard confit aux myrtilles sauvages, betteraves et baies séchées est un incontournable comme le Beaufort d’hiver, en ravioles, et sa crème à l’Apremont et poivre vert, coppa du mont Charvin et girolles. D’ailleurs, quand on lui demande comment il définit sa patte, Nicolas Sintes, qui orchestre le restaurant des Fermes de Marie ainsi que le Restaurant Alpin et l’Alpage répond du tac au tac, « la pâte justement »… sachant que toutes les pâtes sont faites maison. Un penchant en lien avec ses origines italiennes et méditerranéennes qu’il combine avec justesse et élégance à la gastronomie savoyarde ; et aussi une passion pour le mélange des influences qu’il a largement cultivée lors de ses quatre années passées chez Daniel Boulud à New York, triple étoilé. Pour ne citer que lui, ce jeune trentenaire, en vingt ans de métier, ayant travaillé pour nombre d’étoilés. Ici, la cuisine montagnarde est donc revisitée – par bonheur – comme un terrain de jeu, la recherche de la perfection en plus.

Suivant le fil des saisons, les cartes en hiver mettent à l’honneur des plats aux textures onctueuses et crémeuses avec la part belle aux fromages bien sûr, mais aussi aux champignons et à la truffe, produits chers au chef. L’été, place au frais et au craquant, avec des plats axés sur le végétal ou sur des fromages travaillés avec légèreté comme le sérac, pauvre en matière grasse et travaillé au siphon. Sans oublier de belles compositions végétariennes comme le Céleri rave en croûte de pain à la noisette, jus végétal à la truffe. Les desserts, eux, affichent quotidiennement leur gourmandise sur le buffet : tarte aux myrtilles, desserts d’enfance intemporels comme les îles flottantes aux pralines, clafoutis aux fruits de saison… Sachant que pour le chef, « la gourmandise commence par les yeux…»

Les Fermes de Marie

163 Chemin de la Riante Colline
74120 Megève - FR

Tél : +33 4 50 93 03 10
Mail: contact@fermesdemarie.com

CONCIERGERIE

concierge@fermesdemarie.com

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

L'épicerie des Fermes

Institution mégevanne ouverte il y a plus de 70 ans, l’épicerie familiale Roc est, depuis l’hiver dernier, devenue l’Épicerie des Fermes. Ce qu’on y trouve ? Une délicieuse sélection de produits locaux, artisanaux mais aussi du monde que l’on peut se procurer seulement ici et pas ailleurs, choisis avec soin par Marie et Nicolas Sibuet. Bref, rien que du très bon.

Par mets et merveilles

Que l’on ne s’y trompe pas, cette petite épicerie, au croisement des 5 rues, regorge de merveilles salées et sucrées pour tout gourmet qui se respecte. On y trouve ainsi quelque 1 000 références sélectionnées sur le volet, sourcées avec soin en Italie, chez les producteurs et artisans locaux, mais également au fil des voyages et coups de cœur de Marie et Nicolas Sibuet, une très belle carte d’alcools et de vins avec plus de 400 références, et une foule de plats traiteur concoctés avec amour. « Nous travaillons beaucoup sur la sélection de nos produits, que nous affinons constamment, et les produits de niche qui peuvent aussi être anglais, américains, le tout étant d’être toujours qualitatifs et cohérents. Cette épicerie s’inscrit d’ailleurs dans la continuité de notre métier d’hôtellerie et de restauration car nous avons à cœur de donner du sens à ce que nous faisons, en allant plus loin dans chacune de nos maisons, dans des circuits complémentaires. »

 

 

 

 

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

Bien être 100% alpin

Envie d’un moment de pure détente ? Rendez-vous dans l’un de nos 3 Spas Pure Altitude pour découvrir nos soins signature et notre ligne de cosmétiques éponyme aux plantes de montagne. Soin Alp-Cells Repair à la feuille d’or au mythique Spa des Fermes de Marie, massage Le Secret du Skieur au Spa nordique chic du Lodge Park, ou encore Soin Blanc comme Neige, dans l’ambiance igloo du Spa de l’Hôtel Mont-Blanc. Ici, on utilise le meilleur de la nature et de la montagne pour vous ressourcer.

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

Après-Ski Trendy au Lodge Park

The place to be après une journée sur les pistes ? Le Bar du Lodge Park bien sûr, au cœur du village ! Après des descentes endiablées on se retrouve entre amis sous le tipi géant pour partager un verre de vin chaud ou un Apple Spice, secret de la maison, pendant que le DJ remixe des classiques !

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

Say Cheese !

Le fromage aux Fermes de Marie est une religion ! Pour les initiés et les gourmands, on se retrouve au Restaurant Alpin, le carnotzet des Fermes où le fromage est roi ! Découvrez les incroyables fondues sélectionnées par la fromagerie Boujon, maître affineur, et goûtez à celle qui a été élue « Meilleure Fondue de Megève » lors de l’événement Tocquicimes. On peut aussi tester la très originale fondue de fromage de chèvre, un délice, ou craquer pour la traditionnelle raclette au couteau ou une péla des Aravis. Le tout accompagné de vins de Savoie et au son du limonaire !

Et pour une expérience hors du temps, on monte à la Ferme de Bacré, la ferme d’alpage ultra-privée de la famille Sibuet, pour ses fameuses soirées fromage. Tout un art.

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

L’Art du Thé à l’Hôtel Mont-Blanc

A l’heure du goûter on franchit la porte du salon de thé « Le Georges ». Un lieu chic et gourmand à deux pas de la place de l’Eglise, où partager d’incroyables pâtisseries, comme le mythique Mont-Blanc et sa délicieuse crème de marron, la tarte aux myrtilles, l’éclair au café, ou encore la religieuse, accompagnées des thés les plus rares et des chocolats chauds, préparés ici à l’ancienne.

LIRE LA SUITE
Megève City Guide
Megève City Guide

Gâteau de Savoie et chocolat chaud aux Fermes de Marie

Rendez-vous incontournable de la journée aux Fermes de Marie : le goûter ! On craque pour les gâteaux de Savoie, cakes maison, gaufres à la chantilly et cookies moelleux, lovés dans le canapé en fourrure. Et on ne passe pas surtout pas à côté des chocolats chauds signature de la maison, ultra-réconfortants, préparés à l’ancienne à partir des fèves les plus rares.

LIRE LA SUITE